21 juin 2006

NEWAGE FERME SES PORTES, LA FRANCE PORTE LE DEUIL

medium_businessman8.jpg
 
 
podcast
 
 

C'est sur un ton bien funeste que j'écris cette note. Contre ma volonté, je vais devoir cesser toute activité d'écriture sur ce blog. En effet, pour des raisons professionnelles (comprenne celle qui pourra...et tu pourras) je laisse ce Newage inachevé. Je n'avais pas vraiment prévu de fin, mais en tout cas je ne la voyais pas maintenant.

Moi qui étais persuadé que grâce à ce blog je serais en mesure d'avoir argent et donc pouvoir. C'est un grand rêve qui s'effondre d'un coup...retour à l'intégration sociale !
Et de l'intégration j'en bouffe à plus savoir quoi en faire. Je demandais juste un peu de temps, histoire de retrouver un rythme..m'adapter...prendre l'habitude de ne plus avoir le temps.

Parce que des trucs à raconter, j'en avais. Mes collègues sont tous de droite, certains sont même cathos...et putain..je me les tape plus de 9h par jour...le collabo c'est ma seule soupe...vous imaginez bien qu'on ne fait pas que parler publicité...même si ce sujet occupe une grosse partie de leurs semaines et de leurs week-ends.
Enfin, je vous fais grâce de ce que je pense ou de ce que ju pense de tout ce qui se passe à l'intérieur des frontières sociales françaises, ça ferait une fin vraiment trop tragique.

Cependant Paris c'est trop petit, et dans une moindre mesure la boîte elle aussi, est trop petite. Alors pas le choix...plus d'archives, plus de notes, plus rien. Je laisse des milliers de fans, groupies et camés à l'intégration sociale, dans un profond désespoir. Mais essuyez vos larmes camarades, l'intégration m'ampute de l'écriture mais elle ne m'ampute pas des yeux et je continue de vous lire. Surtout celles et ceux qui furent les premiers à lire ce qui se passait dans mes backstages sociaux. Salut à vous.

A ce propos, j'avais récemment installé Google Analytics, un petit programme qui m'a fait découvrir les origines géographiques des visiteurs de newage. J'étais ravi de voir qu'il y en avait de partout. Newage s'était infiltré chez Total, chez Vuitton, chez Lagardère, chez
BNP, chez Havas, chez tf1, à la SNCF. Mais surtout j'ai constaté quej'avais des lecteurs réguliers en provenance de Londres, Dresde, Madrid, Krakow (!!!!!), Dublin, New York, Berlin, St Maurice...même Mexico...Worldwide quoi..Pas de quoi réinventer la chanson des Béruriers Noirs, mais Salut à vous quand même.

22:05 Publié dans New Age | Lien permanent | Commentaires (33)